Language

Site réalisé par ThierryD
rienquepourlesyeux@free.fr

Copyright 2010-2015
All rights reserved
Reproduction prohibited

Last update : 2015/09/21

Détecteur universel pour appareil photo reflex.



Dans cet article, je vous propose de réaliser un détecteur universel pour faire de la photographie à haute vitesse.
Ce détecteur est réalisable même par des personnes n'ayant pas de connaissances en électronique.
Je vais vous donner un maximum de détails pour le réaliser par vous même, des photos d'illustrations vous permettront
de réaliser l'"Universal sensor for DSLR" sans aucun problème.
Le détecteur universel intègre un capteur de lumière pour faire de la détection par barrière infrarouge, barrière laser,
variation de lumière. Il intègre aussi un micro pour la détection sonore, une entrée audio pour brancher un poste de radio
et servir de détecteur de foudre, détecteur d'étoile filante, synchronisation sur le son.
C'est en faite une évolution de mon détecteur de foudre mais avec énormément plus de possibilités.

Il est à base de microcontrôleur, ce qui permet de définir des délais avant le déclenchement de l'appareil photo ou des flashs.
Il est équipé de deux sorties indépendantes.
Il peut être piloté via un câble USB par un ordinateur (On peut l'utiliser avec mon détecteur vidéo par webcam, par exemple).
Il embarque directement une LED infrarouge pour faire une barrière par réflexion (pour des photos de gouttes d'eau par exemple).
Le capteur de lumière est utilisable avec un laser, des infrarouges, la lumière naturelle, des ampoules électriques.
Il embarque un micro très sensible et j'ai créé un filtre anti bruit qui permet d'utiliser le micro dans un environnement bruyant.
Il a une fonction intervallomètre.
Il a une entrée "LINE IN" pour brancher un poste de radio, pour le transformer, par exemple, en détecteur de foudre.
Il a une entrée "AUX" permettant de brancher n'importe quel autre détecteur extérieur.
Il est possible de déclencher plusieurs fois les sorties lors d'une détection (comparable à un mode rafale).
Autonome via une pile de 9 Volts, il peut aussi être branché sur un transformateur 9 - 12 Volts ou l'allume cigare de la voiture.
Le délai avant déclenchement ou la durée de déclenchement peuvent être ajustés de 0 microseconde à 1 heure.
Le temps minimum de détection et de déclenchement est de 40 microsecondes en mode de détection digital, 140 microsecondes en mode
manuel (mode analogique) et de 150 microsecondes en mode filtre automatique. Pour rappel une microseconde c'est un millionième de
seconde. Donc ce détecteur est parfaitement adapté pour faire de la photographie à haute vitesse.
Exemple, en mode digital (40 microsecondes de temps de déclenchement d'un flash), il est possible de photographier une balle de fusil
d'assaut allant à 1200 mètres par seconde.
Entre la détection et le déclenchement du flash, la balle aura parcouru : (1200 / 1000000) * 40 = 0.048 mètre soit seulement 4.8cms !!

Vous avez maintenant l'eau à la bouche, il est temps de passer aux choses sérieuses.
J'ai fais le choix de séparer chaque petit module électronique par fonction afin de simplifier sa réalisation.
Chaque module est composé de 2 à 3 composants électronique.
C'est donc plus facile à réaliser pour une personne n'ayant pas de connaissances en électronique plutôt qu'un seul montage avec pleins
de composants.
Le cœur du montage est à base de microcontrôleur. Cela peut faire peur à certains d'entre vous et pourtant ...
J'ai choisit d'utiliser une carte ARDUINO UNO à base de microcontrôleur Atmega 328.
Cette carte ARDUINO est très très simple d'utilisation, à brancher et surtout à programmer pour vous, puisqu'il suffit simplement de la
brancher en USN à votre ordinateur, d'installer le pilote (ou driver) et d'utiliser un programme que je vous fournis pour transférer le
logiciel dans l'ARDUINO.
Donc pas de panique, continuez à lire la suite, je vous explique tout en détail.

Pour le cout de réalisation (complet et en boitier), il est d'environ 80 - 90 Euros (dont 19 Euros pour le boitier,
14 Euros pour la carte ARDUINO, 10 Euros pour l'afficheur LCD et environ 20 - 25 Euros de composants électroniques).
Je vous donne sur le forum (Liste des composants)
la liste complète des composants que j'ai acheté avec le prix de
chaque composant, ainsi que les sites internet pour vous les procurer.
Un détecteur tout fait, acheté dans le commerce, vous couterai plus de 1000 Euros !!!


Sur la Photo01, vous pouvez voir une vue d'ensemble du détecteur universel dans son boitier.
Photo01 (4), le boitier ouvert et une vue d'ensemble des différents petits modules électronique ainsi que la carte ARDUINO
avec l'afficheur LCD.
Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup d'espace vide, j'espère que cela vous rassure car comme je vous l'ai déjà dit,
ce détecteur n'est pas très dur à réaliser.

Sur la Photo02 (1), je vous présente la carte ARDUINO UNO (le cœur du système). Cette carte possède des connecteurs, on n'aura donc
pas besoin de faire de soudure sur cette carte.
La Photo02 (2) vous montre le schéma de branchement électrique de l'ARDUINO : une pile 9 Volts, un interrupteur, une fiche d'alimentation
femelle pour recevoir un transformateur 9 - 12 Volts et une fiche d'alimentation pour alimenter l'ARDUINO. Facile !!
Sur la Photo02 (3) je vous montre les deux premiers petits modules qu'il va falloir réaliser. Il y a aucun composant électronique, cela va
simplement servir pour relier les fils des différents modules.
Photo02 (4), la carte ARDUINO, les deux modules de connexion et le module afficheur LCD, ils s'emboitent ensemble via les connecteurs.

Voici donc le premier module à réaliser (Photo03), c'est la carte de connexion la plus grande. Elle n'a pas de composants électroniques,
juste des connecteurs. Cela va vous permettre de vous familiariser avec le fer à souder !!
La technique pour souder est simple :
- Glissez le composant ou le connecteur dans les trous
- poser le fer à souder entre la patte du composant et le circuit imprimé pré-percé
- approcher (de suite) le fil d'étain avec l'autre main pour le mettre en contact avec le fer à souder, la patte du composant et le circuit.
- le fil d'étain fond, la souder est faites.
Ne jamais laisser le fer à souder plus de 2 - 4 secondes en contact avec le composant à souder.
Si la soudure est mal faite, laisser refroidir 10 - 20 secondes en soufflant sur le composant électronique et recommencer.
Sur la Photo03 (1), le matériel nécessaire : deux connecteurs de 6 broches, un connecteur de 8 broches et la plaque à bandes pré-percé.
Découper la plaque de circuit imprimé à bandes pré-percé, comme sur la Photo03 (2). Compter le nombre de trous pour avoir la bonne dimension.
Attention!! Il faudra couper les pistes comme indiqué par la flèche rouge sur la Photo03 (2), pour éviter les courts circuits !
Sur la Photo03 (3) les connecteurs soudés sur le circuit imprimé. Sur la Photo03 (4), une vue de dessous, côté soudures.
Pour la réalisation de tous les modules, il suffit de compter les trous pour bien placer les composants et bien découper les circuits imprimés.

Pour le deuxième module qui sert de connexion pour les fils,
il faudra un connecteur 8 broches et un petit morceau de circuit imprimé (Photo04 (1)).
Sur les Photo04 (3) et Photo04 (4), le connecteur 8 broches soudé sur le circuit imprimé.

Le micro est un module tout fait que j'ai acheté sur Ebay, 3.71 Euros (frais de port inclus) en provenance de Chine.
Compter environ 3 à 5 semaines de délai de livraison depuis la Chine.
J'ai aussi acheté la carte ARDUINO UNO (14 Euros, port inclus) et l'afficheur LCD (10 Euros, port inclus) sur Ebay en provenance de Chine.
Pour les plus pessimistes, les achats sur Ebay en provenance de Chine, Hong Kong, sont sécurisés via le paiement par Paypal,
qui est un organisme bancaire, et qui offre une garantie de remboursement en cas de non livraison.
J'achète très souvent sur Ebay en provenance de Chine et je n'ai jamais, jamais, eu de problème (pour des sommes inférieures à 100 Euros).
Le seul problème est le délai de livraison qui est long (3 - 5 semaines) mais cela permet de faire de belles économies.
Exemple pour la carte ARDUINO UNO : 14 Euros frais de port inclus depuis la Chine alors qu'elle coute 24 Euros + les frais de port en France.
Mais si ne voulez pas acheter sur Ebay, site internet http://www.robotshop.com propose ce type de composants et livre dans le monde entier.
Aller sur le lien du forum que je vous ai donné plus haut, il y a tout les détails et références.
Donc sur la Photo05 (1), vous pouvez voir le module microphone. Il est minuscule, parfaitement adapté pour l'ARDUINO,
il est très sensible, il est parfait.
Sur la Photo05 (2), c'est le schéma de câblage du micro sur la carte de connexion.
Pour ne pas faire d'erreur, compter les trous :
- Le fil bleu est soudé sur la quatrième rangée de trous en partant de la droite (A2)
- Le fil noir est soudé sur la dixième rangée de trous en partant de la droite (GND)
- Le fil rouge est relié directement sur la borne centrale de l'interrupteur.
Les noms (A2 et GND) sont inscrits sur la carte ARDUINO UNO (Photo02 (1)), si vous souhaitez vérifier les connexions.

L'entrée "AUX", qui sert à connecter des détecteur externe est composée d'une prise femelle Jack 3.5 mm stéréo (Photo05 (3)).
Si vous souhaitez brancher un détecteur externe, il suffira de le brancher sur "GND" pour la masse et sur "SENSOR OUTPUT".
J'ai aussi mis à disposition du + 5 Volts au bout de la prise Jack, cela permet d'alimenter directement le détecteur externe,
à condition que celui-ci ne consomme pas plus de 10 - 20 mA. Dans le cas contraire, il faudra prévoir une alimentation externe
pour ce détecteur.
Sur la Photo05 (4), le schéma de câblage de la prise Jack sur le module de connexion (compter les trous ...)

Pour le moment, rien de compliqué dans la réalisation.
Voici donc le premier module avec des composants électroniques à souder.
C'est la LED infrarouge. Ce module est composé d'une LED infrarouge, d'une résistance et d'un interrupteur.
Sur la Photo06 (1) le module côté composant, sur la Photo06 (2) le module côté circuit imprimé.
Le schéma est simple (Photo06 (3), l'interrupteur est relié au + 9 - 12 Volts.
La résistance de 120 Ohms (de 5 Watt !!!) est en série avec la LED Infrarouge (bagues de couleurs Marron, rouge, Marron).
il y a toujours une quatrième bague de couleur sur une résistance (souvent de couleur or), c'est la tolérance : 1%, 5%, 10%.
Des fois, il y a aussi une cinquième bague de couleur.
Sur la Photo06(4), j'ai créé une vue de dessus du module pour souder correctement les composants.
La résistance n'a pas de sens mais la LED infrarouge doit avoir la patte longue vers le + 9 - 12 Volts.
Regarder encore la Photo06 (1), la LED infrarouge à un petit côté plat qui permet aussi de repérer le sens de branchement.
Si vous avez un doute sur le branchement de LED, il existe un moyen très simple de tester le bon fonctionnement.
Pour tester le bon fonctionnement d'une LED infrarouge (par exemple la LED infrarouge de la télécommande la télévision),
il suffit de prendre un appareil photo (reflex ou appareil photo compact) et d'utiliser l'écran LCD de votre appareil photo.
L'œil humain ne voit pas les infrarouges, mais le capteur de votre appareil photo voit très bien les infrarouges.
Faites le test avec votre télécommande de télévision, c'est magique !!

Le deuxième module avec des composants électroniques, c'est le capteur de lumière (Photo07).
Il y a 3 composants : deux résistances et une photodiode BPW24.
Sur la Photo07 (1) et la Photo07 (2), la photodiode soudée avec les deux résistances.
J'ai choisit une photodiode BPW24 car elle est sensible à la lumière visible mais aussi aux infrarouges.
Elle a surtout un temps de détection de 7 ns (7 nanosecondes, soit 7 milliardièmes de seconde !!!).
Sur la Photo07 (3), le schéma de principe.
Sur la Photo07 (4), une vue de dessus du module. Attention, il y a un ergot représenté par la flèche rouge pour mettre la
photodiode dans le bon sens. Pour les résistances, il n'y a pas de sens, il faut juste mettre la résistance de 100KOhms
vers le + et la résistance de 1MOHms (Méga Ohms) vers la masse ou GND comme "ground".
Pour reconnaitre les résistances :
- La résistance de 100KOhms a des bagues de couleurs Marron, Noir et Jaune
- La résistance de 1MOhms a des bagues de couleurs Marron, Noir et Vert
La patte de la photodiode qui a l'ergot est relié à l'entrée A1 de l'ARDUINO comme sur la Photo07 (4).
Pour des besoins spécifiques, il peut être nécessaire d'avoir le capteur de lumière indépendant du boitier (relié par un fil).
Si c'est le cas pour vous, il suffit de réaliser ce module en double et de relier le capteur externe via un jack à l'entrée "AUX".

Nous allons maintenant réaliser le module électronique pour l'entrée "LINE IN", qui permet de brancher un poste de radio, une sortie
casque de chaine HIFI pour des synchronisations sur la musique ou un son.
Photo08 (1), une vue du module côté composants, Photo08 (2) une vue côté soudure.
Ce module est composé de deux résistances de 10Ko (Couleurs marron, noir, orange) et d'un condensateur de 47uF (microfarads).
L'audio est une tension qui peut avoir des valeurs maximum de -0.75 Volt à +0.75 Volt.
Le module ARDUINO n'accepte pas les tensions négatives, donc on va réaliser avec les deux résistances ce que l'on appel un pont
diviseur de tension (la tension de 5 Volts fournit par l'ARDUINO divisé par deux donc 2.5 Volts).
Ainsi la tension audio aura des valeurs maximum de +1.75 Volt à +3.25 Volts, au lieu de -0.75V à +0.75V.
Le condensateur a un rôle d'isolation de tension continu car le poste de radio ou la sortie casque de la chaine HIFI ne supporterai pas
une tension de 2.5 Volts.
Photo08 (3), le schéma de principe. Pour le sens de câblage du condensateur, il suffit de regarder la longueur des pattes, il y en a une
plus longue que l'autre. Les condensateurs chimiques ont toujours aussi une bande soit blanche, soit noir pour repérer la masse (ou moins).
Sur la Photo08(4), c'est l'implantation des composants. Il faudra relier le module sur l'entrée A3 de l'ARDUINO (la rangée 3 en partant
de la droite).

Et voici le dernier module électronique à réaliser. C'est le module de des deux sorties.
Sur la Photo09 (1), vous pouvez voir que j'ai utilisé des H11D1 comme optocoupleur mais vous pouvez utiliser des 4N26 beaucoup moins cher.
Les H11D1 peuvent supporter des tensions jusqu'à 300 Volts, cela peut être utile pour relier des vieux flashs argentiques qui, des fois,
ont des tensions de 200 ou 250 Volts au sabot.
Les 4N26 peuvent supporter plus de 30 Volts, ce qui est largement suffisant pour supporter des flashs numériques et des reflex qui
fonctionne en 5 Volts.
Le temps de commutation des H11D1 et 4N26 est de 4uS (micro secondes).
Sur la Photo09 (2), c'est la vue côté soudures. ATTENTION !! Regardez bien la flèche !! J’ai coupé des pistes pour éviter des
court circuits sous les optocoupleurs. Il faudra donc couper ces pistes comme indiqué par la flèche.
Le schéma de principe, Photo09 (3) vous montre que le module est composé de deux parties identiques, une partie pour la sortie "OUT1",
une partie pour la sortie "OUT2".
Pour réaliser ce module, il faudra donc deux optocoupleurs 4N26, deux LED et 4 résistances de 300 Ohms (couleurs orange, orange, marron).
Les LED servent à visualiser si la sortie est active, à condition que le temps de durée ("DURATION") est supérieur à la vitesse de
perception de l'œil humain. J'ai fait le choix d'utiliser des LED pour visualiser l'état des sorties et de ne pas utiliser l'afficheur LCD
pour optimiser le code interne e l'ARDUINO et surtout la vitesse de détection car l'accès aux afficheurs est lent (vitesse en millisecondes).
N'utilisez pas des LED à trop lumineuse car elles risquent de perturber votre séance photo si celle-ci se fait dans le noir complet.
Photo09 (4), le câblage du module. Faites attention de brancher les LED dans le bon sens, elles ont une patte plus longue que l'autre.
Pour vous aider, regarder les flèches rouges.
Les optocoupleurs ont sur le dessus un repère ou détrompeur. C'est souvent une petit rond dans un angle ou bien un demi cercle sur un côté.
Il faudra donc mettre les deux optocoupleurs dans le bon sens.
Ce module se connecte sur la petite carte de connexion comme indiqué sur la Photo09 (4).

Voila, on a fini de réaliser les modules électroniques, il reste à mettre l'ensemble dans un boitier.
J'ai longtemps cherché le boitier idéal, et j'ai trouvé ce boitier : G968GS fabriqué par VELLEMAN
que j'ai acheté 19 Euros chez http://www.E44.fr
Il est parfait en hauteur pour acceuillir le module ARDUINO les cartes de connexion et l'afficheur LCD.
Pour fabriquer les touches, j'ai utilisé une vieille télécommande de télévision (Photo10 (2)).
Les touches (4 touches) composent le clavier de navigation dans les menus.
Photo10, différentes vues de l'intérieur du boitier et des découpes qu'il va falloir réaliser pour accueillir le montage.
Pour la sérigraphie, j'ai utilisé des transparents adhésifs pour imprimante laser que l'on peut acheter sur internet
au format A4 par lot de 10 feuilles.


Sur la Photo11, le schéma de fonctionnement du menu de naviguation.
Ce schéma est difficile à lire sur des petits écrans d'ordinateur, il est présent dans le fichier ZIP: menu.jpg.
Pour se déplacer dans le menu, il faut utiliser les touches gauche et droite du clavier.
Pour changer les valeurs, il faut utiliser les touches haut et bas du clavier.
Le principe est simple :
-On choisit le capteur ou la fonction
-Puis on choisit le type de détection, si c'est nécessaire. On a le choix entre le mode DIGITAL, MANUAL ou FILTER NOISE
Pour le micro ou l'entrée "LINE IN", le mode "FILTER NOISE" est parfaitement adapté.
Pour une barrière laser le mode "DIGITAL" est le mieux avec une détection sur "ON LOWER"
Pour une utilisation de la diode infrarouge intégrée au boitier, en prendra par exemple, le mode MANUAL avec une détection sur "ON UPPER"
-On choisit si on détecte lorsque la valeur est supérieure ("ON UPPER") ou si elle est inférieure ("ON LOWER").
- on donne un délai avant le déclenchement de la sortie "OUT1" de 0uS à 1 Heure.
C'est utile si on détecte une goutte d'eau lorsqu'elle passe devant le détecteur mais que l'on veut la photographier
lorsqu'elle entre dans l'eau ou touche le sol.
- Une durée (ou "DURATION") de déclenchement pour laisser le temps au reflex de déclencher la photo ou au flash de se déclencher.
- Si on utilise la sortie "OUt2"
- le délai de la sortie "OUT2"
- la durée de la sortie "OUT2"
- Et enfin la répétition ("REPEAT") qui permet de répéter la séquence "OUT1" + "OUT2" jusqu'à 200 fois.
Cela peut être utile pour faire du mode rafale avec le flash par exemple pour décomposer une action ou un mouvement.
Pour lancer la détection, il faudra, dans le dernier menu cliquer sur la touche haut ou la touche bas pour lancer la détection.


La partie électronique est terminée, il reste maintenant à programmer l'ARDUINO (transférer le programme que je vous fournis).
Pour commencer, télécharger le fichier ZIP "Universal Sensor for DSLR XXXXXX.zip" présent dans la partie "Téléchargement" de ce site.
(XXXX représente la version du ZIP, cette version pourra changer s’il y a des évolutions ou des corrections suivant vos retours).
Décompressez le fichier ZIP dans un répertoire, exemple : "c:\TEMP"
Le fichier ZIP contient 3 répertoires:
- Le répertoire "DRIVERS" qui contiend les drivers ou pilotes qui vont servir à faire reconnaitre la carte ARDUINO par l'ordinateur.
- Le répertoire "Donwload program into ARDUINO" qui contiend le programme pour transférer le code dans la carte ARDUINO.
- Le répertoire "Universal Sensor for DSLR easy configuration" qui contient un programme qui permet de changer les valeurs de détection.
Cela permet de configurer la détection sans utiliser les 4 touches et très facilement changer les valeurs de délais, de durées, ...

Programmation de l'ARDUINO :
- relier la carte ARDUINO sur un port USB de votre ordinateur (sous Windows XP, vista, seven)
- Windows détecte un nouveau périphérique USB, Si Windows ne trouve pas le pilote ou driver de l'ARDUINO, spécifier l'emplacement du driver
que je vous fournis (exemple, c:\TEMP\DRIVERS). Pour installer correctement le driver (ou pilote) sous Windows, lisez attentivement
ce lien: Guide d'installation
- Maintenant que l'ARDUINO est correctement reconnu et installé sur l'ordinateur, lancer le programme "Download Program in Arduino.exe",
présent dans le répertoire c:\TEMP\Download program into ARDUINO et cliquer sur le bouton "Download the program".
Un message vous informera que l'opération de programmation est terminée.
C'est fini, votre "Universal Sensor for DSLR" est prêt, vous pouvez commencer à faire de la photographie à haute vitesse, détecter des
évènements sonore ou lumineux.

Sur la Photo12 à droite, vous pouvez voir une image du programme "Download Program in Arduino.exe"
Sur la Photo12 à gauche, c'est une image du dernier programme, le programme "Universal Sensor for DSLR easy configuration.exe"
présent dans le répertoire c:\TEMP\Universal Sensor for DSLR easy configuration
Ce programme est très utile lorsque vous devez changer les valeurs de délais et/ou de durées car dans ce cas, le clavier à 4 touches
n'est pas très pratique pour donner, par exemple une valeur de 1S 135mS 45uS.
Lorsque vous changez les valeurs dans le programme "easy configuration",
cliquer sur "Send configuration" (flèche 2) pour mettre à jour la configuration dans l'ARDUINO.
Si vous changez des valeurs avec le clavier à 4 touches, le programme "easy configuration" est automatiquement mis à jour.
Si vous cliquez sur le bouton "Start", cela déclenche la détection comme si vous aviez lancé la détection via le clavier du boitier.
La flèche 1 de la photo13, vous montre la valeur mesurée actuellement (valide en mode MANUAL) cela permet de connaitre le niveau et donc
de fixer une valeur de détection.


Exemple d'utilisation :

- Pour détecter le passage d'un objet, utiliser un laser par exemple, avec le capteur de luminosité ("LIGHT SENSOR").
Détection en mode "DIGITAL", sur "ON LOWER", et régler le délai suivant le retard de déclenchement que vous souhaitez.
La durée pourra rester sur 1 secondes pour laisser le temps au reflex déclencher la photo (ou le flash).

- Pour détecter le passage d'une goutte d'eau avec la barrière infrarouge (distance entre le détecteur et la goutte, environ 20-30 cms).
Utiliser le capteur de luminosité ("LIGHT SENSOR") en mode "MANUAL" avec la LED infrarouge allumée.
Si la valeur actuelle est de 16, vous allez donc donner une valeur de 20, et régler la détection sur "ON UPPER".
lorsque la goutte d'eau va passer devant le capteur de lumière, la valeur va être supérieure à 20 (exemple 35) car la goutte d'eau va
réfléchir la lumière infrarouge.Comme vous avez mis la détection sur "ON UPPER", la sortie "OUT1" va se déclencher suivant
les réglages de DELAYOU1 et DURATIONOUT1 que vous aurez choisi.
Si la goutte est petite, utiliser un pointeur laser avec comme réglage "MANUAL", valeur "1000", "ON LOWER".

- Pour détecter l'éclatement d'un ballon, utiliser le micro ("MIC") et le filtre anti bruit ("FILTER NOISE").
Régler le filtre anti bruit sur 10% et une détection sur "ON UPPER". Placer le détecteur à 20 - 70 cms du ballon, suivant l'instant
que vous vous saisir. L'éclatement d'un ballon étant un évènement tellement rapide que l'appareil photo reflex n'aura pas le temps
de ce déclencher. Il faudra donc se mettre dans le noir, mettre le reflex en pose longue (entre 2 et 5 secondes) et utiliser un flash
réglé au minimum de sa puissance (1/64 ou 1/128). Déclencher la photo puis éclater le ballon avec une aiguille. le Détecteur déclenchera
le flash en 150uS.

- Pour détecter la foudre, brancher un poste de radio sur l'entrée "LINE IN", réglé en AM sur 1600 KHz et volume presque au maximum.
Régler le détecteur sur "LINE IN" avec le filtre anti bruit ("FILTER NOISE"), choisir une valeur de 3% (testé ce jour).
Le détecteur déclenchera directement l'appareil photographique avec un délai de 0 et une durée de 1 secondes.
Pensez à mettre la mise au point en mode manuel (et si possible tout en mode manuel pour accélérer le déclenchement : balance des blancs,
mise au point, ISO, vitesse, ouverture).

- Pour utiliser le programme "Détecteur vidéo pour la Photographie", régler le détecteur sur "COMPUTER", définissez le délai ("DELAY") et
la durée ("DURATION") et cliquer sur "START", puis lancer le programme "Détecteur vidéo pour la photographie". Pour l'utilisation de ce détecteur
vidéo, il y a une rubrique sur ce site (dans le menu de gauche). Lors d'un mouvement d'un objet ou d'une personne devant la webcam, cela
déclenchera le flash ou le reflex suivant les réglages que vous aurez fait.




Pour relier un ou des flashs sur les sorties OUT1 et OUT2, il faudra utiliser une prise jack mono (la longue patte pour la masse) et
relier la prise jack à un sabot de flash (rechercher dans Google "sabot flash").
Pour relier la sortie OUT1 à un appareil photographique reflex, il faudra utiliser la prise de télécommande de votre reflex.
Chez canon, c'est une prise jack. Chez Nikon, c'est une prise spéciale, il suffit d'acheter une télécommande filaire pour votre reflex
(Regardez sur Ebay ce n’est pas cher en provenance de Chine) et la démonter pour mettre le jack vers la sortie OUT1 du "détecteur universel
pour reflex".



J'espère qu'avec toutes ces indications, conseils et photos vous allez pouvoir réaliser ce montage par vous même.
En cas de difficulté ou questions, aller dans le forum et posez vos questions:
Questions/Reponses.

La liste complète des composants, fournisseurs et prix est indiquée sur le forum, cliquer sur le lien ci-dessus.



Vous trouverez dans le forum, dans la rubrique "ABSTRACT OR EXPERIMENTAL PHOTOGRAPHY", les premiers essais de photographie
à haute vitesse avec ce détecteur universel pour reflex.



De la Photo13 à la Photo18, quelques exemples de la précision du détecteur et de son utilisation.
Les tests ont été faits avec une barrière laser pour détecter le passage des gouttes d'eau.
Le laser de 2 mW a été placé à environ 1 mètre du capteur de lumière.
Le détecteur a été réglé sur "MANUAL", valeur "1000" et "ON LOWER THAN".
le détecteur déclenche le flash directement.
Le flash est réglé sur 1/64 de sa puissance pour avoir des éclairs très courts et figer le mouvement.
Le reflex est déclenché manuellement, en pause longue (2 secondes) et le focus en manuel.

Sur la Photo13, j'ai dessiné un trait rouge pour visualiser le faisceau laser.
La goutte a parcouru environ 3 millimètres avant que le flash se déclenche.
Sur la Photo14, c'est plusieurs gouttes d'eau qui ont été figées sur la même photo (environ 3 gouttes secondes, et le
reflex en pause longue de 2 secondes).
Il y a un très léger dédoublement car toutes les gouttes n'ont pas exactement la même taille et elles ne tombent pas exactement
de la même façon (dans l'air et dans l'eau), c'est la théorie du chaos.
Sur la Photo15, le détecteur est réglé sur : "MANUAL", value "1000", "ON LOWER THAN", DelayOut1 sur 0, DurationOut1 sur 1ms,
DelayOut2 sur 0, DurationOut2 sur 20ms et Repeat sur 10.
Je me suis servi de la sortie OUT2 pour faire une temporisation de 20ms entre chaque éclair du flash.
C'est la même goutte d'eau prise sur une seule photo de 2 secondes mais avec 10 éclairs de flash toutes les 20 millisecondes.
Cela permet de décomposer un mouvement, par exemple.
Photo16, encore une seule photo avec 10 éclairs de flash (REPEAT 10) toutes les 20ms (En utilisant OUT2).
Photo17, 3 photos côte à côte pour vous montrer la précision et la régularité du détecteur.
Photo18, 4 photos de la tasse à café, un seul éclair de flash (REPEAT = 1) sans utilisation de OUT2 et avec DELAYOUT1 sur 150ms,
pour photographier la goutte d'eau lorsqu'elle pénètre le café dans la tasse à café.


Pour démarrer la détection, il faut presser soit la touche bas, soit la touche haute, soit cliquer sur "start" dans le programme
"Universal sensor for DSLR easy configuration".
Pour arrêter le détecteur, il faut presser soit la touche haute, soit la touche droite.


Si vous réalisez ce détecteur, n'hésitez pas à poster quelques photos dans le forum.
C'est toujours sympa d'avoir un retour d'utilisation.

Pour information, je vous conseille de regarder le "Photographer Tools", qui est le nouveau Détecteur Universel.
Ce "Photographer Tools offre beaucoup de nouvelles possibilités et est un projet en évolution permanente,
contrairement au Détecteur universel.




Toutes les photos et textes sont soumis aux droits d'auteurs et aux droits de diffusion.
Toute reproduction totale ou partielle, des photos et textes, sans autorisation expresse, est strictement interdite.
Toute utilisation commerciale de ce montage est soumise aux droits de propriété intellectuelle.
Merci donc de ne pas reproduire ou diffuser sur internet les images et textes de ce montage.
La réalisation et l'utilisation de ce montage est autorisée dans un cadre strictement personnel ou scolaire.




Copyright 2011 - 2013 ThierryD - http://rienquepourlesyeux.free.fr
Last update 07/07/2013
Reproduction prohibited

Utiliser les flèches pour la direction et la vitesse. Cliquer sur une image pour l'agrandir.