Language

Site réalisé par ThierryD
rienquepourlesyeux@free.fr

Copyright 2010-2015
All rights reserved
Reproduction prohibited

Last update : 2015/09/21

Flashmètre et posemètre pour smartphone et tablette.



Je vous propose de réaliser par vous même un flashmètre / posemètre
de précision pour smartphone et tablette pour un cout inférieur à 60 Euros.
Les smartphones et tablettes sont incapables de mesurer les éclairs d'un flash
(évènement lumineux trop bref). Ils ne sont pas capable non plus de faire de
la mesure en lumière incidente, et en mesure réfléchie leur précision est de
l'ordre de 1/3 EV au mieux. Voilà pourquoi il est obligatoire de réaliser
un module externe de mesure de la lumière.

ATTENTION ! Je ne fabrique pas le module, c'est à vous de le fabriquer,
ce n'est donc pas la peine de faire une demande par mail.
Si vous avez des questions, il faut les poser dans le forum, je ne répond pas
aux questions par mail. Merci de votre compréhension.

Pour commencer, voici les caractéristiques techniques de ce module.

Caractéristiques générales.

- précision de 0.1 EV.
- Mesure en lumière incidente, affichage en LUX et Foot candles ou
- Mesure en lumière réfléchie (spotmètre), affichage en Cd/m² et Foot lamberts.
- Affichage de la vitesse, ouverture et ISO en 1/2 EV ou 1/3 EV.
- Ouverture de F1 à F90.
- Vitesse de 1/8000s à 60s.
- Sensibilité de 25 à 819200 ISO.
- Prise en compte de filtre ND pour le calcul.
- Possibilité d'ajouter une compensation d'exposition.
- Calcul de la profondeur de champ.
- Communication Bluetooth permettant des distances de quelques mètres entre
la cellule et, le Smartphone ou la tablette. Cela permet des lectures aisées
de l'afficheur du Smartphone au soleil, ou bien de faire des mesures dans
des endroits difficiles d'accès.
- Connexion Bluetooth automatique (code d'appairage la première fois : 1234)
- Tiens facilement dans la poche (pratique pour l'emmener partout) ou autour du cou.
- Alimentation par deux piles AAA (autonomie de 4 à 10 heures suivant l'utilisation).
- Compatible avec tous les Smartphones et tablettes disposant d'une connexion Bluetooth.
- possibilité de fonctionner avec Android mais aussi Iphone, Ipad, Windows Phone et
les ordinateurs sous Windows, Linux, ...
Je développe uniquement pour Android et Windows (ordinateur), mais je fourni
dans le fichier ZIP présent dans le rubrique téléchargement du site (FlashmeterXXXX.zip)
un fichier PDF de description des commandes Bluetooth pour créer vous même votre propre application.
- Affichage du niveau de batterie du module dans l'application.
- fixation possible sur la prise jack du smartphone pour un usage facile.
- Mise à jour du Firmware du module possible (amélioration, nouvelles fonctionnalités).
- Multilangue, interface en Anglais, en Français et en espagnol (d'autres langues possibles),
les différentes images de ce tutoriel sont en anglais mais vous pouvez voir l'interface
en Français en allant ICI
- Création de schéma d'éclairage (LSP = Lightning Studio Photo) dans l'application Android.
Cette fonctionnalité est très utile pour sauvegarder les réglages d'un shooting photo.
- Calcul de la profondeur de champ dans l'application pour Android.



Caractéristiques du posemètre.

- Plage de mesure incidente (100 ISO): 0.5 à 1900000 LUX, -3 à 19.5 EV.
- Plage de mesure réfléchie (100 ISO): 1 à 1000000 Cd/m², 3 à 20 EV.
- Mémorisation des valeurs.
- Choix de la source de lumière pour une grande précision.

Caractéristiques du flashmètre.

- Plage de mesure incidente (100 ISO): 100 à 2300000 LUX, 5 à 20 EV.
- Plage de mesure réfléchie (100 ISO): 500 à 10000000 Cd/m², 12 à 25 EV.
- Prise synchro flash Jack.
- Cellule de détection automatique d'éclairs de flash.
- Déclenchement des flashs possible aussi depuis le Smartphone.
- 3 plages de mesures possibles: Low EV, Normal et High EV pour une mesure précise.
Si la mesure est en dehors de la plage choisie, une indication "OVER EX" ou "UNDER EX"
apparaît à la place de la valeur EV. Il faut, dans ce cas, changer de plage de mesure.
- Cumul des éclairs de flash (possibilité de cumuler 255 éclairs de flash).
- Choix de la vitesse de synchro flash de 1/60s à 1/320s.

NB: En mode Flashmètre, les mesures en LUX sont des LUX equivalents.

Pour commencer la présentation de ce petit module, Photo01,c'est la maquette
sur laquelle j'ai travaillé pendant 4 mois, pour concevoir ce projet.
En haut à droite de chaque photo, j'ai placé l'histogramme afin que vous puissiez vous
faire une idée de la qualité des mesures.
Sur la Photo01, l'histogramme est relativement homogène, on remarque quand même un pic
dans les basses lumières à gauche et un pic dans les hautes lumières à droite.
La flèche rouge sur la Photo01, vous montre pourquoi on a un pic dans les basses lumières,
c'est à cause du téléphone qui est noir. le pic dans les hautes lumières (la flèche bleu),
est dû au reflet de la lampe sur la table.
Il n'est pas possible de faire mieux au niveau exposition pour cette photo sans risquer
de perdre des informations dans les hautes ou basses lumières.
On est dans les limites de dynamiques de mon capteur de reflex (un Nikon D4 aurait peut être
fait mieux).
Je ne fourni pas le schéma électronique, ni le programme source Arduino
afin de protéger le copyright de ce module.
Je suis pour le partage mais pas pour le pillage.
Je vous propose donc de vous envoyer un circuit imprimé et le code Arduino déjà compilé.
Pour plus d'informations, veuillez lire l'article "Fabriquer le flashmètre" sur le site.
Photo02, le module à côté d'un Samsung Galaxy ACE2, la conexion étant Bluetooth,
il n'y a pas de fils entre le module et le Smartphone.
Photo03, le module fixé grâce à la prise Jack sur un tablette 8 pouces.
Sur les Photo02 et Photo03, l'histogramme est placé à droite, c'est normal, la plus grande
partie de l'image est blanche donc on a un pic à environ +1 +1,5 EV par rapport au centre.
Les deux photos ont été prisent avec un seul flash derrière un parapluie blanc.
Les deux photos sont correctement exposées, aucune perte dans les basses et hautes lumières.

Photo04, c'est une vue de l'application android sur deux types de smartphone.
En 1 et 2, l'application sur un Samsung Galaxy ACE 2 (Android 2.3).
Sur la vue 1 de la Photo04, l'application est en mode posemètre.
Sur la vue 2 de la Photo04, l'application est en mode flashmètre.
Comme l'écran du Samsung Galaxy ACE 2 est petit (3.8 pouces), il suffit
de faire défiler l'écran de haut en bas pour accèder à l'ensemble des réglages.
Sur la vue 3 de la Photo04, l'application sur un Galaxy Note 8 (Android 4.1.2).
L'écran 8 pouces du Galaxy Note 8 permet d'avoir tous les paramètres visibles.

Cette application Android est disponible dans le Google Play Store:
chercher "FlashMeter and Lightmeter" ou cliquer ICI

Photo05, c'est la description de toutes les options et menus de l'application pour Android.
- 1: C'est le statut. pendant la recherche et la connexion au module flashmètre en Bluetooth
les indications sont jaunes. Une fois connecté, les indications sont en vert.
Le niveau de batterie du module est envoyé toutes les 30 secondes.
- 2: En mode de mesure incidente, on a les LUX, les Foot Candles, la valeur d'EV et enfin en jaune
c'est la différence entre la valeur EV mesurée et la valeur EV calculée par les réglages de la
vitesse, l'ouverture et la sensibilité.
En mode de lumière réfléchie, on a les Candela par m², les Foot Lamberts, la valeur d'EV et encore
en jaune la différence en EV entre la valeur mesurée et la valeur calculée.
Cette valeur en jaune donne une petite indication précieuse sur la sur exposition ou la sous exposition
entre la valeur mesurée et les valeurs de vitesse, ouverture et sensiblité que l'on va régler sur le
reflex. Cette indication aura pour valeur -0.2 EV, -0.1 EV, 0 EV, +0.1 EV ou +0.2 EV.
ATTENTION ! Il faut inverser cette valeur pour savoir si on on légèrement sous exposé ou sur exposé
la photo. Pourquoi ? Et bien si la valeur mesurée est de 6.2 EV par exemple et que le calcul de la
vitesse, de l'ouverture et de la sensibilité donne 6.3 EV, la valeur en jaune sera de +0.1 EV.
Mais comme la valeur des réglages du reflex est donné pour 6.3 EV mais qu'en réalité on 6.2 EV, alors
cela va sous exposer notre photo de 0.1 EV. Voilà pourquoi il faudra en inverser le signe.
- 3: On choisit entre le mode posemètre, le mode flashmètre, PdC (calculateur de profondeur de champ) et
LsP (Lighting Studio Photo pour créer des schémas d'éclairage). Si on veut déboucher des ombres avec
un flash en lumière naturelle. On pourra faire notre mesure en posemètre pour avoir le bon réglage
de vitesse et ISO, il reste à passer en mode flashmètre et faire correspondre la puissance du flash
à l'ouverture que l'on avait lu en mode posemètre pour que le flash est la même puissance que la
source de lumière naturelle et donc déboucher les ombres.
- 4: C'est le réglage de la vitesse (lorsque la vitesse auto n'est pas activée en 8), en cliquant dessus,
cela fait apparaitre une liste qui permet de choisir une vitesse entre 1/8000s et 60s par pas de 1/3 d'EV
ou 1/2 EV (suivant le réglage 17).
- 5: C'est le réglage de l'ouverture (lorsque l'ouverture auto n'est pas activée en 8), en cliquant dessus,
cela fait apparaitre une liste qui permet de choisir une ouverture entre F1 et F90 par pas de 1/3 d'EV
ou 1/2 EV (suivant le réglage 18).
- 6: C'est le réglage de la sensibilité (lorsque la sensibilité auto n'est pas activée en 8), en cliquant dessus,
cela fait apparaitre une liste qui permet de choisir une sensibilité entre 25 et 112400 ISO par pas de 1/3 d'EV
ou 1/2 EV (suivant le réglage 19).
- 7: Choix d'un filtre ND (Gris neutre). en cliquant dessus, une liste des différentes valeurs de filtre ND
apparaît. on peu choisir une valeur entre ND2 et ND8192 (ou aucun).
- 8: On choisit le paramètre qui va varier lors des mesures, entre la vitesse, l'ouverture et la sensibilité.
NB : En mode Flashmètre, on ne peut pas choisir la vitesse comme paramètre variant, tout simplement parce qu'avec
un flash, c'est l'ouverture et la sensibilité qui détermine l'exposition. Par contre on a besoin que la vitesse
soit réglée sur la synchro flash.
- 9: Ce paramètre s'affiche seulement en mode posemètre. Il permet de choisir le type de source de lumière
continu à mesurer. Les posemètres du commerce n'ont pas ce réglage, tout simplement parce qu'un filtre de
correction est placé devant la photodiode. Ce type de filtre de correction est un simple bout de plastique carré
ou rond traité spécialement pour corriger la courbe de réponse de la photodiode aux différentes longeurs d'ondes
de la lumière. Ce filtre coute quelques Euros si on en achète par quantité de 1000. Mais si on l'achète à l'unité,
son prix est de plusieurs dizaines d'Euros et avec les frais de port, on arrive vite à 40 - 50 Euros.
J'ai donc fait le choix de ne pas en utiliser mais pour avoir une bonne précision, il fait choisir le type
de lumière. Il existe 8 types de lumière:
Sun (soleil, ciel dégagé, la lumière est blanche / jaune).
Cloudy (nuageux, ciel couvert, pas de soleil, la lumière est blanche / bleu).
Shade (ombre, le soleil est la source de lumière mais le sujet est à l'ombre).
Tungsten (ampoule à filament comme les lampes halogènes).
Fluo warm (tube néon ou lampe fluorescente à économie d'énergie de 2700°K à 3500°K, lumière blanche / jaune).
Fluo cool (lampe fluoresecente à économie d'énergie de 3500°K à 6500°K, lumière blanche / bleu).
LED warm (lampe à LED de 2700°K à 3500°K, lumière blanche / jaune).
LED cool (lampe à LED de 3500°K à 6500°K, lumière blanche / bleu).
Si vous avez du mal à comprendre pourquoi les photodiodes n'ont pas des réponses identiques suivant les sources
de lumières artificiels, regardez la Photo06.
- 10: Ce paramètre s'affiche en mode flashmètre et permet de choisir la sensibilité de mesure des éclairs de flash.
Le convertisseur analogique / numérique de l'Arduino est seulement un convertisseur 10 bits.
Pour avoir une bonne qualité de mesure, j'ai mis 3 choix de sensiblité pour la mesure: LOW EV, Normal et HIGH EV.
Il n'était pas possible comme en mode posemètre de faire un changement automatique car l'éclair d'un flash est
un moment beaucoup trop bref. Si vous avez choisit un mauvais choix lors de la mesure, à la place des EV, s'affichera
soit UNDER EX (donc on choisit à LOW EV par exemple), soit OVER EX (donc on choisit HIGH EV par exemple).
- 11: en cliquant sur ce bouton, tous les éclairs de flash sont cumulés. On peut cumuler jusqu'à 255 éclairs de flash.
Pour arrêter de cumuler les éclairs de flash, appuyer de nouveau sur ce bouton.
- 12: En mode posemètre, ce bouton permet de mémoriser les valeurs affichées temporairement jusqu'à ce que vous
appuyer de nouveau dessus.
- 13: Start flash permet de déclencher les flashs si vous utilisez la prise synchro flash.
- 14: En cliquant sur ce bouton, on passe en lumière réfléchie, en cliquant de nouveau sur ce bouton, on repasse
en lumière incidente. En lumière réfléchie, il faut retirer le diffuseur et mettre le bouchon noir du jack pour
faire des mesures spot (angle de 23 degrés), sans ce bouchon, la mesure ne sera pas bonne à cause de la lumière
ambiante.
- 15: Choix d'utiliser ou non le diffuseur. Ce bouton est seulement disponible en mode lumière incidente.
Faire des mesures sans le diffuseur permet plus de précision suivant l'orientation du capteur par rapport à la
source de lumière.
- 16: On peut choisir de faire une compensation d'EV. Ce paramètre est très utile si vous souhaitez volontairement
sous exposer ou sur exposer vos photos, pour faire du Low Key ou du High Key par exemple. En cliquant sur la
compensation d'exposition, un menu apparaît et permet de choisir une valeur entre -2 EV et +2 EV par pas de 0.1 EV.
- 17: Si vous avez réglé la vitesse sur votre reflex par pas de 1/2 EV ou 1/3 d'EV.
- 18: Si vous avez réglé l'ouverture sur votre reflex par pas de 1/2 EV ou 1/3 d'EV.
- 19: Si vous avez réglé la sensibilité sur votre reflex par pas de 1/2 EV ou 1/3 d'EV.
- 20: Lorsque l'application Android démarre, le BLuetooth est automatiquement activé. Par contre vous pouvez,
si vous le souhaitez, laisser le Bluetooth actif en quittant l'application en décochant ce paramètre.
- 21: Lorsque l'application Android est démarré, l'écran du Smartphone ou de la tablette ne passe plus en veille.
Cela évite de devoir appuyer sur le bouton pour rallumer l'écran en permanence.
Par contre, pour économiser de l'énergie, vous pouvez choisir de laisser le smartphone passer en mode veille
automatiquement en décochant cette option.

Photo06, le calculateur de profondeur de champ à gauche. Cette option est pratique
et évite de devoir quitter l'application pour en lancer une autre lorsque l'on souhaite avoir
une information sur la profondeur de champ.
Sur la Photo06 à droite, c'est le LSP (Lighting Studio Photo) qui permet de créer des schémas d'éclairage.
On peut modifier la taille, l'angle la position des images et aussi des textes. Chaque image possède un
texte associé qui permet de noter les valeurs de réglages (hauteur, distance, réglages, ...).
Fonctions: lecture, enregistrement, sauvegarde automatique.

Voilà, on a fini de faire le tour de toutes les options.
Maintenant, je vais essayer de vous donner quelques explications sur le sources de lumières et la perception
par la photodiode de celle-ci.

Photo07, en haut à gauche, on voit la courbe de réponse en fréquence de la photodiode BPW21R. Comme toutes
les photodiodes, elle a une forme de cloche. Les photodiodes peuvent mesurer des fréquences lumineuses que
notre yeux ne perçoit pas.
Comme on peut le voir, avec les lampes fluorescentes par exemple, la réponse spectrale fait des pointes.
Ce qui se traduit pour notre oeil, comme une bonne puissance lumineuse (car la pointe est dans le spectre
visible par l'oeil humain) mais en réalité, pour la photodiode, une ampoule fluorescente paraitra toujours
moins puissante qu'une ampoule à filament ou le soleil. Le seul moyen est donc d'utiliser un filtre de
correction pour mesurer uniquement le spectre visible par l'oeil humain.
En rouge, je vous montre un filtre idéal qui permettrait une mesure de la lumière correspondant à la perception
de nos yeux.

Test du flashmètre en photo.

Photo08, un premier test du flashmètre: Des verrines transparentes sur du plexiglas blanc (fond blanc / gris).
Un seul flash de studio dirigé sur un plafond blanc comme réflecteur.
En haut à droite l'histogramme, la courbe est presque complètement à droite
(normal, 90% de l'image est très claire).
Par contre, il n'y a aucun pic à l'extrème droite, cela signifie que l'on a perdu aucuns détails dans les hautes
lumières. On pourra donc en post-production travailler l'image sans aucune perte d'information.

Photo09, quelques cadeaux de nöel des enfants.
La scène est éclairée par deux flashs de studio (à gauche et à droite) et tous les deux dirigés vers un plafond
blanc pour servir de diffuseur.
Cela permet d'avoir une lumière assez naturelle, douce, homogène et englobante.
Ce type de schéma d'éclairage est pas mal, pour l'ouverture des cadeaux par les enfants, pour pouvoir les
photographier dans toutes la pièce et dans toutes les positions.
Pour revenir à la Photo08 qui n'a rien d'exceptionnelle, on a un histogramme très homogène. On a du détail dans
les basses lumières (le dessous noir de la voiture), des détails dans les hautes lumières (les blancs sont blancs
et pas saturés). On notera la toute petite pointe à droite dans l'histogramme dans les hautes lumières.
Cette pointe est du au reflet d'un des flash sur le capot de la voiture (la flèche rouge).

Photo10, la bûche de Nöel.
L'histogramme est bien homogène. Aucune perte dans les hautes lumières, même dans les reflets brillants
sur la bûche. Sur le mur de derrière on voit même dans les blancs une ligne d'ombres. Cela prouve que l'on a
perdu aucune information sur cette photo.

Test du posemètre en lumière incidente.

Le gros avantage de la mesure de lumière incidente (mesure vers le reflex et / ou vers la source de lumière),
par rapport à notre reflex qui fait de la mesure réfléchie (mesure vers le sujet), c'est que la couleur et
la réflexion du sujet ne sont pas pris en compte.
Pour vous montrez que notre reflex en lumière réfléchie ne donne pas toujours une bonne exposition mais
aussi pour vous montrer que ce petit module Flashmètre / posemètre fonctionne très bien, voici une petite
série de photos.
Pour ce petit shooting photo, une statuette en bois sombre réfléchissante, une belle mariée en robe blanche
faites en papier d'imprimante (je sais j'ai beaucoup de talent !), un fond sombre (des portes coulissantes
marrons foncés) et aussi un fond blanc en papier.
les sujets sont placés entre deux pièces de maison ouverte (cuisine américaine).
Pour l'éclairage, des Photo11, Photo12, Photo13, Photo14, le volet roulant entre les sujets et le fond a été
baissé pour rendre le fond sombre et avoir les sujets dans l'ombre.
La source de lumière vient de la cuisine par la fenêtre à gauche du reflex. Pas de soleil, le ciel est nuageux.
- Première photo, la Photo11, faites avec le reflex en semi automatique (priorité ouverture).
Le fond étant sombre et le sujet aussi, le reflex a sur exposé la photo.
L'histogramme reste correcte mais ne reflète pas du tout l'ambiance lumineuse.
On notera le pic à droite dans les hautes lumières c'est le papier blanc sous la statuette.
Le papier blanc a perdu des informations dans les nuances de blancs.
- Deuxième photo, la Photo12 faite avec le posemètre en lumière incidente dirigé vers le reflex.
L'histogramme est complètement à gauche, c'est normal puisque le fond et le sujet sont de couleurs sombres.
Cette photo est vraiment très fidèle à la lumière ambiante (sujet et fond dans l'ombre).
- Photo13, la statuette et ma fameuse mariée en papier (elle est belle !!).
Le reflex en semi automatique en priorité ouverture.
L'histogramme nous montre une montée en pointe sur la droite. On a une perte très importante d'informations
dans les blancs. La photo n'est pas du tout bonne. Même en format RAW, il ne sera pas possible de corriger
les pertes d'informations dans les blancs.
- Photo14, la même scène mais mesurée avec le posemètre toujours en lumière incidente.
L'histogramme est parfait. Aucune perte d'information dans les lumières basses et dans les lumières hautes.
- Photo15, la mariée sur un fond blanc. Le reflex est en semi automatique. L'image étant blanche (fond et sujet)
le reflex sous expose la photo pour que l'histogramme soit le plus centré possible.
Du coup les blancs sont devenus gris. C'est le phénomène très connus des photos à la montagne lorsqu'il y a de la
neige. C'est pas bon du tout, on a perdu la colorimétrie. Si on a shooté en RAW, on pourra rattraper cette photo
en post production. En JPG, la correction aura obligatoirement un impact sur le rendu des couleurs.
- Photo16, mesure avec le posemètre, les blancs sont les vrais blancs. La photo est correctement exposée.
On voit bien l'utilité d'un posemètre pour un mariage.
- Photo17, toujours ma belle mariée mais sur un fond sombre. Le reflex est en priorité ouverture.
La lumière n'est plus naturelle, c'est un éclairage avec un spot halogène.
On voit très clairement sur l'histogramme que l'on a perdu des informations dans les hautes lumières.
- Photo18, mesure avec le posemètre. la lumière est de type halogène. Sur le posemètre j'ai réglé le paramètre type
de lumière sur TUNGSTEN au lieu de SHADE. L'histogramme est bien réparti sur toute la plage dynamique. l'éclairage
légèrement jaune de la lumière halogène est présent sur les blancs.
- Photo19, voici une très mauvaise photo. On peut facilement remplacer l'oiseau par une vrai mariée.
Imaginez, un séance photo avec les mariées, il fait beau avec beaucoup de soleil. Vous avez choisi un endroit
avec des arbres, des fleurs. Et bien voici ce qu'il risque de ce produire sur la robe de la mariée si vous laissez
votre reflex en mode automatique ou semi automatique.
Certains diront:
c'est pas grave, je fais une photo de test, je regarde mon histogramme, et je corrige, donc pas besoin
de posemètre.
C'est vrai dans ce cas, mais si votre sujet est une belle Harley avec de très beaux chromes et du soleil,
il est évident que vous aurez un pic à droite de l'histogramme (les reflets du soleil), mais comment être sûr
d'avoir le meilleur pic ?
D'autres diront:
Je connais les problèmes de différences, entre fond et sujet, et suivant les cas j'applique + 1 EV ou - 1 EV.
Cela donnera des résultats à peu près bons mais pas correctes.
Le posemètre a été inventé avec la photo argentique, en numérique on pourrait penser que l'on en a plus besoin.
Et pourtant, dans de nombreuses situations, il a toujours son utilité.

Test du posemètre en lumière réfléchie.

Je ne vais pas vous montrer beaucoup de test en lumière réfléchie car il n'y a pas de différence entre la mesure
faite par le reflex et le posemètre. Pour utiliser le posemètre en lumière réfléchie, il faut retirer le diffuseur
blanc et mettre le bouchon noir (et aussi changer le mode de mesure dans l'application Android).
Le bouchon noir à un angle de mesure de 23 degrés. Si on place le posemètre au même endroit que le reflex dans
la direction du sujet, cela correspond à une mesure avec un 105mm en full frame, et un 70mm en APS-C.
Si vous souhaitez mesurer des zones plus petites du sujet ou de la scène, il faudra s'approcher de la zone à
mesurer (sans créer d'ombres parasites). Vous aurez alors des mesures spot de cette zone.
- Photo20, le reflex en semi automatique, les blancs sont gris la colorimétrie n'est pas bonne, la photo est
sous exposée.
- Photo21, mesure en lumière réfléchie avec le posemètre, la photo est sous exposée aussi.
La lumière est naturelle et arrive par une fenêtre face au sujet. la lumière varie très légèrement à cause
du passage de nuages, c'est pour cela qu'il y a une très légère différence d'éclairement entre la Photo20
et la Photo21, mais on voit bien par les réglage du reflex que le posemètre m'avait donné les mêmes indications
que le la photo20 faites avec les reflex en mode semi automatique.
- Photo22, mesure faite avec le posemètre en lumière incidente pour pouvoir comparer.
L'histogramme est beaucoup plus à droite, c'est normal, le fond est gris clair, la mariée est blanche.
La photo est correctement exposée, la colorimétrie est respectée.
- Photo23 et Photo24, deux nouvelles photos pour vous montrez la différence entre la mesure faite par notre
reflex et celle faite par le posemètre.
Photo23, lumière blanche fluorescente à économie d'énergie (environ 5000 - 6000 °K). Réglage du posemètre sur
Fluo froid dirigé vers le reflex avec diffuseur en lumière incidente.
Photo24, soleil d'hiver en extérieur. Réglage du posemètre sur soleil et dirigé vers le reflex avec diffuseur
en lumière incidente.

- Photo25, c'est l'application pour ordinateur Windows. l'interface graphique n'est pas très design mais
le but de cette application est d'être fonctionnelle et surtout précise.
La police d'écriture est de grande taille pour permettre une lecture des valeurs même à plusieurs mètres
de l'ordinateur.
Pour faire fonctionner le module ou cellule de mesure de la lumière avec un ordinateur,
il faut que votre ordinateur soit équipé du Bluetooth ou d'un adaptateur Bluetooth.
Le programme pour ordinateur Windows est inclus dans le fichier ZIP du flashmètre.

Cette cellule de mesure de la lumière est donc la première (et la seule) cellule flashmètre et posemètre pour
Smartphone, tablette et ordinateur avec connexion Bluetooth.


J'ai fini de vous présenter ce flashmètre / posemètre pour smartphone et tablette.
Ce n'est pas un concurrent de mon "Photographer Tools", car ce posemètre / flashmètre n'a pas autant de possiblités,
mais il est tout petit et tiens facilement dans la poche.
Si ce montage vous interesse, lisez la suite: "Fabriquer le flashmètre" dans le menu de gauche du site,
et lancez vous ...

Si vous avez des questions, vous pouvez les poser dans le forum.
Je ne réponds pas aux questions posées par mail, seulement aux questions posées dans le forum.




Toutes les photos et textes sont soumis aux droits d'auteurs et aux droits de diffusion.
Toute reproduction totale ou partielle, des photos et textes, sans autorisation expresse, est strictement interdite.
Toute utilisation commerciale de ce montage est soumise aux droits de propriété intellectuelle.
Merci donc de ne pas reproduire ou diffuser sur internet les images et textes de ce montage.
La réalisation et l'utilisation de ce montage est autorisée dans un cadre strictement personnel ou scolaire.




Copyright 2014 ThierryD - http://rienquepourlesyeux.free.fr
First Update 08/01/2014
Last update 29/03/2014
Reproduction prohibited

Utiliser les flèches pour la direction et la vitesse. Cliquer sur une image pour l'agrandir.