FAQ  •  Inscription  •  Connexion

  • Publicité

Utiliser les gélatines pour flash photo

<<

ThierryD

Avatar de l’utilisateur

Administrateur
Administrateur

Messages: 1500

Inscrit le: 01 Nov 2010, 22:24

Message 03 Mars 2012, 01:36

Utiliser les gélatines pour flash photo

Certains se poseront sans doute plusieurs questions :
- C’est quoi les gélatines pour flash photographique ?
- Pourquoi utiliser des gélatines pour flash ?
- Comment utiliser des gélatines pour flash ?


Les gélatines pour flash sont simplement des morceaux de plastique transparent, semi rigide de couleurs.
On peut en acheter des toutes faites, prêtent à être utilisées, ou bien en fabriquer soit même.

On utilise les gélatines pour flash dans deux cas.
Soit pour donner des effets esthétiques, en donnant des effets de lumière colorés pour éclairer un fond par exemple.
Soit pour corriger la colorimétrie de deux sources de lumière.
C’est surtout ce dernier cas qui est important et si souvent négligé.

Pour utiliser une gélatine, c’est très simple, il suffit de la positionner devant le flash pour changer la couleur de la lumière de celui-ci.

La présentation est faite, passons maintenant aux choses sérieuses.


NB : Si vous rencontrez des problèmes d’affichage des images sans ce tutoriel sur les gélatines,
faire un clic droit sur la ou les image(s) manquante(s) et choisir dans le menu « Actualiser l’image » ou « Afficher l’image ».




PREMIER CAS : Les gélatines pour donner des effets de lumière et des effets créatifs.

Pour ce type de gélatines, vous pouvez les fabriquer vous-même.
Il suffit, par exemple, d’utiliser des protèges livres de couleurs que l’on trouve partout (en grande surface au rayon papèterie et scolaire).
On peut aussi utiliser des intercalaires plastiques scolaires.

Voici un exemple de photo avec des filtres pour effets

DSC_2513.jpg
DSC_2513.jpg (279.24 Kio) Consulté 6716 fois


Pour cette photo, un flash est situé derrière sur la gauche avec plusieurs gélatines bleues cumulées pour réussir à avoir un bleu profond.
Un autre flash est situé devant à droite avec plusieurs gélatines rouges cumulées pour obtenir un beau rouge.
Un dernier flash est placé au-dessus avec une simple feuille de papier roulée en cône
pour faire un snoot pour flash avec un diamètre extérieur de moins d’un centimètre (c’est ce qui fait ressortir la touche « Entrée » du clavier).
Voici donc la première utilisation que l’on peut faire de gélatines pour flash.
On les utilise aussi pour éclairer un fond (en arrière-plan d’un portrait par exemple).


DEUXIEME CAS : Les gélatines pour corriger des sources de lumière différentes.

Il arrive très souvent lors de photos en famille, lors d’un mariage, que l’on photographie une personne
mais que la portée du flash soit insuffisante pour éclairer toute la pièce, ce qui a tendance à faire une photo avec la personne bien éclairée
mais l’arrière-plan jaune, si la source de lumière de la pièce est une ampoule tungstène.

Voici un exemple de photo pour mieux vous faire comprendre le problème.

DSC_5908.jpg
DSC_5908.jpg (163.52 Kio) Consulté 6716 fois


La tête de poupée de droite est éclairé par la lumière d’un flash, la tête de poupée de gauche est éclairée par une petite lampe de chevet avec une ampoule au tungstène.
Les couleurs sont correctes pour la poupée de droite mais très très jaunes pour la poupée de gauche.
Pour compenser cette différence de colorimétrie entre les deux sources de lumière, il suffit de changer
la couleur du flash pour l’adapter à la colorimétrie de la lampe de chevet grâce à des gélatines pour flash.

Voici la même photo mais avec des gélatines sur le flash, les deux sources de lumière ont la même colorimétrie.

DSC_5907.jpg
DSC_5907.jpg (133.33 Kio) Consulté 6716 fois


NB: La photo du dessus est volontairement sous exposé car le fond n'avait pas d'intéret, ce qui rend les couleurs un peu "fadasses".
Pour ce type de gélatine, je ne vous conseille pas de les fabriquer par vous-même car vous n’arriverez pas à créer des gélatines bien adaptées pour les différentes sources de lumière.
Vous pouvez en acheter pour pas très cher, 0.80 Euros la gélatine sur le site internet http://www.my-urbex.com dans la rubrique « Matériel photo ».
L’avantage des gélatines adaptées, c’est qu’elles sont calibrées.
Par exemple, pour les gélatines orange, il y a des gélatines 1/1, des 1/2 et des 1/4.

Voici une photo des différentes gélatines que j’ai achetées pour compenser les différentes lumières

DSC_5020.jpg
DSC_5020.jpg (199.57 Kio) Consulté 6716 fois


Des gélatines orange (1/1, 1/2 et 1/4) pour les lumières tungstènes, des gélatines vertes (1/2, 1/2 et 1/4) pour compenser les lumières fluo comme les néons,
une gélatine jaune (1/2) pour compenser certaines teintes du soleil à certaines heures, et enfin une gélatine bleue (1/2) pour compenser un ciel nuageux par exemple.

Pour fixer et retirer rapidement les gélatines pour flash, j’utilise des morceaux de velcro que j’ai collé sur les gélatines (la flèche bleu sur la photo ci-dessous).
Un morceau de velcro « accrocheur » sur le dessus de la gélatine, un morceau accrochant sur le dessous. Cela permet de les accrocher les unes aux autres pour les cumuler.
Pour les accrocher au flash, j’ai une grande bande de velcro qui fait le tour du flash comme sur la photo du dessus.

DSC_5021.jpg
DSC_5021.jpg (181.8 Kio) Consulté 6716 fois


Petit conseil : inscrivez la valeur de la gélatine sur un bord, cela permet de ne pas se tromper, surtout lorsque la lumière dans la pièce est faible (flèche rouge sur la photo du dessus).
Par exemple, j’ai écrit sur mes gélatines « O 1/2 » pour un orange 1/2, ou « V 1/4 » pour une gélatine verte de valeur 1/4.

Sur la photo du dessous, la gélatine bleu fixée sur le flash grâce au velcro.

DSC_5023.jpg
DSC_5023.jpg (202.83 Kio) Consulté 6716 fois


Maintenant, il reste une question importante.
Quelle combinaison de gélatines utiliser pour compenser la lumière de la pièce ?
La première solution, consiste à mettre une gélatine sur le flash, à prendre une photo et à regarder le résultat. Si cela ne va pas, on en met une deuxième gélatine dessus et/ou on change la gélatine.
Cette méthode peut être longue et en regardant simplement sur l’écran LCD de votre appareil photo, vous ne serez jamais sûr que la colorimétrie soit bonne.

La deuxième solution est très simple, il suffira de faire une seule photo pour savoir exactement la bonne combinaison de gélatines qu'il faut utiliser dans cette pièce.
Vous en aurez donc pour moins de 30 secondes pour avoir les bonnes valeurs.

Pour cette deuxième solution, il va falloir se préparer un gabarit pour gélatines.
Ce gabarit est à faire une seule fois, par contre il faudra toujours l’avoir avec vous dans votre sac photo.

Sur la photo ci-dessous, mon gabarit pour le reflex Nikon D90.

Gabarit gelatines flash.jpg
Gabarit gelatines flash.jpg (225.61 Kio) Consulté 6716 fois


Pour faire ce gabarit de gélatines pour flash, j’ai tout simplement pris en photo (avec un autre appareil photo bien évidemment), l’histogramme de mon reflex.
Tous les reflex numériques peuvent afficher un histogramme d’une photo prise (chercher dans la documentation de votre reflex pour l’afficher).
L’histogramme est composé de 4 informations ou courbes :
- La courbe blanche qui représente le cumul des couleurs rouge, verte et bleu. Cette courbe blanche sert à savoir si votre photo est sous exposée ou sur exposée.
- La courbe rouge pour connaitre les dominantes rouges dans votre photo.
- La courbe verte pour les dominantes vertes
- La courbe bleue pour les dominantes bleues.

Sous chaque photo prise de l’histogramme, j’ai noté la type et la combinaison de gélatines (1/4 O, 1/2 O, 1/2 O + /14 O, …)

Pour faire votre propre gabarit, c’est très simple.
Placer une feuille blanche d’imprimante (si vous avez une vrai charte de gris c’est encore mieux) devant votre objectif.
Régler le zoom de votre reflex pour voir que la feuille blanche et seulement la feuille blanche. Il ne faut surtout pas voir le fond ou un autre objet.
IMPORTANT : Il faut régler votre balance des blancs en manuel sur la position flash (le symbole « éclair » de la balance des blancs).
Il faut aussi passer la mise au point en mode manuel et surtout que la feuille blanche soit flou. Oui !! La photo doit être flou,
cela sert à compenser les irrégularités d’une feuille de papier, car autrement il y aura des micros contraste qui risque de fausser les mesures de l’histogramme.
Placer votre reflex et votre flash en face de la feuille, vous êtes prêt à faire votre gabarit.
Maintenant il va falloir faire une photo par gélatine et par combinaison de gélatines.
Si je reprends les gélatines que j’utilise, il faudra faire une photo par combinaison de gélatines orange (1/4, 1/2, 1/4 + 1/2 donc 3/4, 1/1, 1/1 + 1/4, 1/1 + 1/2, 1/1 + 1/2 + 1/4),
une photo par combinaison de gélatines vertes (1/4, 1/2, 1/2 + 1/4, …), une photo pour la gélatine bleue et enfin une photo pour la gélatine jaune.
Je ne fais pas de photo en mélangeant les différentes couleurs car cela ne sert à rien.
On utilise toujours une seule couleur à la fois pour compenser une source de lumière, l’orange pour une lumière tungstène, le vert pour des néons, le bleu pour un ciel nuageux.

Vous avez maintenant votre gabarit, il va falloir apprendre à l’utiliser.
C’est très simple.
Si on reprend la photo des deux têtes de poupée, il suffit de connaitre la colorimétrie de la source lumière que l’on veut mélanger avec notre flash.
Donc pour les poupées, il faut connaitre la couleur de la poupée de gauche éclairée par la lampe de chevet.
Comme lors de la création du gabarit, on avait réglé la balance des blancs sur « flash » (le symbole éclair),
et bien on va, juste le temps de prendre une photo régler notre balance des blancs sur "flash".
Ceci pour pouvoir comparer les histogrammes de notre gabarit avec l’histogramme de la photo que nous allons prendre (même balance des blancs dans les deux cas).

Donc, on va placer une feuille blanche d’imprimante devant la tête de la poupée de gauche comme sur la photo du dessous.

DSC_5904.jpg
DSC_5904.jpg (116.2 Kio) Consulté 6716 fois


On va régler la balance des blancs sur flash, on va régler la mise au point sur manuel et faire une photo flou de la feuille blanche
(seulement de la feuille blanche, il faudra se rapprocher et/ou zoomer pour voir que la feuille blanche). On prend la photo et on compare l’histogramme de la photo avec notre gabarit.
Ce qui est important lors de la comparaison, ce n’est pas l’emplacement exact de chaque courbe mais l’écart qu’il y a entre la courbe rouge, la courbe verte et la courbe bleu.
C’est très important !! l’ensemble des courbes peut se trouver plus à gauche si votre photo est sous exposé ou plus à droite si votre photo est sur exposé,
par contre l’écart entre les courbes de couleurs de l’histogramme sera toujours le même car lui est dépendant de la dominance des couleurs et de la colorimétrie et c’est cela qu’il faut comparer.

Pour la photo des têtes de poupée, la comparaison de l’histogramme m’a indiqué qu’il fallait que j’utilise la combinaison orange 1/1 + 1/2 + 1/4.
C’est la combinaison la plus forte en orange mais c’est normal,
la lampe de chevet est très proche de la tête et en plus l’abat-jour de la lampe est jaune orangé donc renforce encore la dominance orange de la source lumière.

Voilà, on a la bonne combinaison, il ne faut pas oublier maintenant de remettre la mise au point en mode automatique
et aussi de soit remettre la balance des blancs en automatique ou tout simplement de la régler sur lumière tungstène (le symbole « ampoule » de la balance des blancs).


Pour conclure, il suffira d’avoir dans son sac, le gabarit, les gélatines et aussi une simple feuille blanche d’imprimante pour pouvoir très facilement et rapidement compenser la colorimétrie de notre flash.

J’espère vous avoir apporté toutes les infos nécessaires pour bien utiliser les gélatines pour flash photographique mais si vous souhaitez d’autres précisions,
vous pouvez poser vos questions à la suite dans ce topic en vous inscrivant sur le forum.
NIKON D7100 *** NIKON 17-55 mm AF-S DX f/2.8G G IF ED *** SIGMA 70-200 mm F2,8 APO DG OS EX HSM Nikon D *** SIGMA 120-400mm F4,5-5,6 DG APO OS HSM Nikon D *** SIGMA 105mm F2.8 EX DG MACRO OS HSM *** SIGMA 8-16 mm F4.5-5.6 DC HSM *** Flash SB600

Publicité

<<

Argos

Champion user
Champion user

Messages: 100

Inscrit le: 11 Fév 2012, 10:06

Message 19 Mars 2012, 10:51

Re: Utiliser les gélatines pour flash photo

Très intéressant merci
<<

Phil06

Power user
Power user

Messages: 276

Inscrit le: 03 Nov 2010, 23:12

Message 30 Déc 2015, 14:48

Re: Utiliser les gélatines pour flash photo

Instructif !!!!

merci de tes recherches et de les partager !

Phil

Retour vers INSIDE AND PORTRAIT PHOTOGRAPHY (Photos de visages et d'intérieurs)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • Publicité
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by ST Software.
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr